Denis95

Salles dédiées : Cinéma, musique, informatique

Amateur de musique et de cinéma depuis toujours, ma vie de "home-cinéphile" a vraiment débuté en 1999. Dans notre maison en banlieue parisienne, comme tout le monde, nous avions une TV 70 cm 4/3, un magnétoscope et une chaîne Hifi. Après quelques achats et locations, les films en VHS m'ont vite lassé, car ce n'était après tout, que de la télévision. Puis, sur les conseils d'un ami, j'ai connecté le magnétoscope (Hifi stéréo quand-même !) sur l’ampli de la chaîne Hifi : j'ai eu une véritable révélation avec le chef d'oeuvre de Wolfgang Petersen, l'extraordinaire "Das Boot" et sa superbe bande son en stéréo (ne riez pas, en VHS c'était déjà bien!). J’avais mis la main dans l’engrenage car je venais de comprendre qu'une bande son de qualité permettait d'éprouver de nouvelles sensations. La suite est évidement beaucoup plus classique, car tous les "home-cinéphiles" sont, ou vont passer par là un jour : visites d'auditoriums, lecture de revues spécialisées. Après de  longues comparaisons de matériels et d'hésitations quant au point de vente, je me décidais finalement, à l'occasion de Noël 99, pour un système, qui à l’époque, semblait être d’un rapport qualité-prix satisfaisant (une fortune en 2014 !) :
  • Lecteur DVD Pioneer DV 525
  • Ampli Onkyo TX-DS777
  • Pack Jamo THX2 (5.1)
  • Casque à transmission radio Sennheiser HDR8 (pour la musique le soir)
  • Télécommande universelle SRC9200
  • Vidéoprojecteur DreamVision DL500 (6000€ en 1999 !).
  • Ecran Oray manuel 2.40 recoupé en 16/10
  • Platine vinyle Thorens TD150 (avec cellule magnétique Audio Technica

Tout ce matériel avait "naturellement" trouvé sa place dans le séjour familial, malgré quelques grincements de dents (vidéoprojecteur et enceintes surround au plafond). Des dizaines et des dizaines de films furent visionnés en 3 années. Bref, un peu plus de 700 heures au compteur du projecteur en 2 ans, y compris les locations de films non essentiels. Mais le salon était bien trop accaparé par l’installation (pas facile d'intégrer harmonieusement le home cinéma dans une pièce à vivre), et comme mon épouse souhaitait installer une cheminée à la place de l'écran, il allait falloir envisager la salle dédiée

Nous avions à l’étage, une chambre de 24 m2 (mansardée, 4.65 x 5.14 x 2.50) inutilisée depuis peu : idées, discussions, re-lectures de revues (particulièrement leurs rubriques installations) et participation à de nombreux forums internet. La décision était prise mi-2002 : la chambre deviendra une salle dédiée au home cinéma. Notre maison étant équipée d'une charpente industrialisée (fermettes, supportant un plancher bois), ça s’annonçait plutôt mal pour l’insonorisation. L'isolation acoustique étant la condition nécessaire à la réalisation de cette salle, il allait falloir envisager des solutions radicales. Ce que je trouvais dans une revue de décoration (Maison & Travaux). Après avoir sélectionné le meilleur système, contacté le fabricant (en Belgique), choisi un distributeur sur la région parisienne, et m’être fait livrer les matériaux nécessaires, j’attaquais sérieusement la construction en février 2003, promettant à mon épouse, 2 mois de travaux tout au plus … cela semblait un jeu d'enfant !

Huit mois plus tard , ayant enfin terminé, je pouvais enfin en profiter et faire évoluer un peu le matériel vidéo :

  • Lecteur DVD Harman Kardon DVD25
  • Videoprojecteur Sharp XV-Z91E
  • Remplacement de l'écran enroulable (et gondolable) Oray par un écran fixe "DIY" (contreplaqué pent en blanc).
Mais vous le savez, en vidéo rien n'est vraiment immuable et voilà que quelques années plus tard, à l'occasion de mon anniversaire, je me retrouve l'heureux possesseur d'un nouveau lecteur bluRay ! Dans ces conditions, il était évident que le projecteur Sharp (800x600) venait de voir sa carrière s'achever. Je conserverai malgré tout l'ampli Onkyo et le pack Jamo THX toujours  très fonctionnels. Les nouveaux arrivants :
  • Lecteur Bluray Panasonic DMP-BD65EF-K
  • Vidéoprojecteur Mitsubishi  HC3800 (full HD 1920x1080)
  • Connectique vidéo HDMI
  • Connectique audio en optique (pas d'HDMI sur l'ampli)
 
Nous n'aurons malheureusement guère profité de notre nouvelle installation en l'état car, coup de théatre, un gros projet immobilier dans notre commune va voir le jour et notre maison devra être vendue pour être détruite. Ce qui fut dit fut fait et, après d'âpres négociation avec le promotteur immobilier, nous voici à la tête d'un joli petit pactole. En attendant mieux, nous racheterons un petit appartement F3 à proximité, qui sera bien évidemment équipé comme il convient . Je commencerai alors l'étude de mon nouveau projet de salle dédiée. Il faut dire que quelques années auparavant, nous avions fait l'acquisition d'une petite maison en bord de mer et que à terme, il était prévu que nous nous y installerions.

Cette petite maison rustique a été entièrement rénovée au dernières normes et elle aussi a été équipée d'un home cinéma basique. La maison étant relativement petite (120m² sur 2 niveaux) il n'y avait guère de place pour l'installation d'une nouvelle salle dédiée d'autant que, située à 300 mètres de la plage, nos amis et famille nous visitent fréquemment les week end et durant les vacances. Il convenait donc de garder un maximum de chambres pour eux et la maison devait grandir. Après une sérieuse étude auprès d'un architecte, le projet d'extension sera lancé en 2011. Deux ans de travaux de maçonnerie et de décoration auront été nécessaire afin de mener ce projet à bien. Mais en ce début 2014, la récompense est enfin là. Cette nouvelle installation n'a rien à voir avec la précédente en ce sens qu'elle a d'abord été pensée hifi puis, adaptée à la diffusion de films. Etant disposée dans un bâtiment séparé, elle n'a pas non plus nécessité d'isolation acoustique. Une petite partie du matériel existant a été réinstallée, mais l'essentiel a été changé : l'ampli Onkyo et le pack Jamo m'ont fait leurs adieux et font maintenant le bonheur d'un autre homecinéma en Alsace. Je disais que le matériel avait été changé mais certaines contraintes de budget ont tempéré un peu mes envies d'absolu. Bienvenue donc à mon nouvel équipement, acheté chez Espace Cinéma à Mourroux en  région parisienne :
  • Lecteur universel Cambrige 752BD
  • Ampli intégré Rotel RSX-1562
  • Connectique vidéo HDMI pour DVD & BRD
  • Connectique analogique pour SACD
  • 2 Colonnes B&W CM10
  • 1 Centrale B&W CMC2
  • 4 Surrounds B&W DS3
  • 1 Subwoofer B&W DB1
  • Vidéoprojecteur Mitsubishi  HC3800
  • Lecteur multimedia Dvico TVIX 4100 SH
et toujours :
  • Platine vinyle Thorens TD150 avec cellule magnétique Audio Technica.
  • Préampli pour cellule magnétique
Mais la salle n'aurait pas été terminée sans une installation informatique digne du reste de l'équipement. L'installation d'un PC ultra puissant est maintenant chose faite, ce qui permet de faire tourner à la vitesse de l'éclair des logiciels gourmands de retouche photo et de création vidéo. Sans compter mon logiciel de simulation favori, FSX,  que je n'avais jamais réussi a faire fonctionner correctement avec mon précédent PC (core i7 1.82 Ghz).

Je vous propose de découvrir maintenant tout celà en images.
Peut-etre la photo de la collection vous interpelle-t-elle ? Par exemple, comment retrouver un film de Luc Besson avec Jean Reno ? Il n'est évidement pas question de se ballader le long des étagères pour chercher un titre, il faut classer. Chaque  DVD/BRD est  donc numéroté au fur et à mesure de son achat et répertorié dans une base de donnée tournant sous windows.  C'est super facile à gérer et on n'oublie plus rien. Suivez le lien ....

Si tout cela vous intéresse ou si vous souhaitez vous (faire) construire votre salle dédiée, je vous invite à visiter les pages traitant de la construction : vous y trouvez tous les détails de construction.

Enfin, à la question de savoir s'il vaut mieux une salle dédiée ou une pièce à vivre, c'est à vous de faire votre choix : la convivialité en pièce à vivre ou l'immersion totale dans une salle dédiée.